Pontiac Firebird Trans Am 1977

129 995 $ CAN

Pontiac Firebird Trans Am 1977

Dans la deuxième moitié des années 70, la version Trans Am de la Pontiac Firebird a vu sa popularité connaître une ascension vertigineuse dans le coeur des amateurs. La cousine de la Chevrolet Camaro, qui avait toujours eu un certain succès auprès des consommateurs, va en effet vivre son moment de gloire grâce à la sortie du film Smokey and the Bandit (Cours après-moi shérif), en 1977.

Ce dernier a eu un effet monstre sur les ventes et la popularité du modèle. À preuve, 84 063 Firebird étaient écoulés en 1975 et 110 000 en 1976. Après les débuts du film, ce nombre grimpe à 155 736 et à 197 285, respectivement en 1977 et 1978. La voiture n’avait pas changé. Ce sont plutôt ses performances à l’écran qui ont transformé la perception des gens vis-à-vis à elle.

À tel point que dans les mois qui ont suivi l’arrivée en salle du long métrage, Pontiac avait de la difficulté à répondre à la demande qui a fait un bond spectaculaire de 700 %.

Avec le temps, le mythe s’est quelque peu estompé, mais il revient en force depuis quelques années, si bien qu’on assiste à une recrudescence de la popularité des éditions Bandit identiques à celle que l’on vous propose. Notre version est authentique (match number).

 

Restauration complète

Cette Firebird Trans Am était en état de rouler au moment de son acquisition lors d’un encan, mais elle avait grandement besoin d’attention. Nous l’avons donc confié au groupe québécois CCR Technologie de Delson afin qu’elle subisse une restauration sur rôtisserie. Rien n’a été laissé au hasard, comme en témoignent nos photos. Tant la carrosserie que l’intérieur ou le compartiment moteur affichent maintenant des mines impeccables.

Pour ce qui est du modèle en tant que tel, voici quelques notes sur l’édition Bandit que Pontiac proposait au sein de la famille Firebird Trans Am en 1977. D’abord, rappelons que son équipement de série avait de quoi faire saliver à l’époque. Elle comprenait le fameux V8 T/A de 6,6 litres (400 pouces cubes), une transmission automatique à quatre rapports (HydraMatic), la servodirection, les servofreins, les sièges baquets avec la console centrale, l’aileron arrière, le volant Formula ainsi que l’instrumentation de type rallye avec compte tours.

En prime, le modèle qui vous est proposé profitait de l’ensemble Special Edition. Ce dernier ajoutait le toit ouvrant en T avec panneaux de verre amovibles, les roues d’aluminium avec accents or ainsi qu’une flopée de décalques de cette même couleur tout autour du bolide.

Ces éditions voient leur valeur sans cesse grimper sur le marché de la voiture ancienne ; le temps d’investir est maintenant… tout comme celui d’avoir un plaisir fou sur la route.

Type Classic cars
Kilométrage TBA
Moteur 400 6.6L V8
Année 1977
Couleur Black